Accueil
plaine d'Allan

vous êtes conviés à participer nombreux à notre

 

ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE

 

MARDI 7 février 2017 à 19 h en Mairie de Malataverne

____________________________________

ERIDAN : plus que jamais un projet inutile !

 

Dans sa délibération du 17 décembre 2015, la Commission de Régulation de l'Energie à lever le voile : ERIDAN est désormais inutile. Le choix de la CRE de privilégier depuis mai 2014 (alors que la DUP ERIDAN n'était pas encore prise) la liaison "Gascogne-Midi-Val de Saone", en cours de réalisation, pour finaliser à l'horizon 2018 l'unification des réseaux de transport de gaz en France en a été la première annonce.

 

Le nouveau plan décenal 2016-2025 de GRTGaz confirme tout cela. ERIDAN est plus que jamais inutile, conditionné à l'hypothétique réalisation d'investissements qui eux mêmes ne serviraitent à rien.

 

(consulter la délibération du 17-12-2015 en page "Documents").

 

En cette année 2017, il est donc temps que le Tribunal Administratif de Grenoble annule la DUP inutile et l'Arrêté Ministériel qui en découle !

 

____________________________________________________________________

 

En cet automne 2015, le projet de gazoduc ERIDAN reste d'actualité.

 

Les autorités se rangent enfin à notre analyse concernant l'extrème dangerosité

de ce projet inutile, en publiant l'arrêté du 24 septembre 2015

créant des servitudes d'utilité publique (SUP) sur un faisceau de 1320 m

 

"considérant que la canalisation de transport de gaz dénommée "ERIDAN" est succeptible de créer des risques d'incendie, d'explosion ou d'émanation de produits toxiques menaçant gravement la santé et la sécurité des personnes..."

 

L'Association PIERREDOMACHAL invite à plusieurs réunions d'informations :

 

Mardi 20 octobre à 19 h 30 en Mairie de Malataverne (26)

Vendredi 23 octobre à 19 h 30 salle audio école primaire de Grane (26)

Mardi 27 octobre à 19 h 30 salle des fêtes de Mondragon (84)

Mardi 3 novembre à 19 h 30 salle Le Forgeron à Estézargues (30)

 

 

Cet arrêté, outre qu'il confirme notre analyse et justifie notre contestation,

remet en cause le développement de nombreuses collectivités.

Nos avocats sont à la disposition des communes qui décideraient

d'engager des recours au TA de Grenoble (délai de recours : 1 an)

 

Les nombreux recours contre la DUP d'octobre 2014 et contre l'Arrêté Ministériel du 5 janvier 2015 en sont au stade des échanges d'arguments.

Ils pourraient être traités par le TA de Grenoble courrant 2016

 

Aujourd'hui, le calendrier du projet ERIDAN a été revu par GRTGaz.

D'une mise en service initiale prévue en 2016,

on parle désormais de "pas avant 2020" sur le site de la CRE.

 

Outre son extrème dangerosité enfin admise par l'administration,

ce projet hors de prix est plus que jamais inutile

et contraire à tous les engagements de la France,

comme nous le démontrons lors des réunions d'informations

nous vous attendons nombreux !

 

____________________________________________________________

 

« Accepter ce gazoduc, c’est accepter les risques,

c’est devenir co-responsable des conséquences

d’une catastrophe toujours possible »

 

en signant la DUP et maintenant l'arrêté de SUP,

c'est la responsabilité qu'a choisi de prendre le Préfet de la Drôme.

Nous vous invitons à consulter la page PK127 pour comprendre

ce qui se cache derrière le langage technocratique des "zones d'effets"

_________________________________________________________

 

 

Il a été rappelé que les personnes concernées directement par le tracé,

ou bien touchés par les Servitudes d'Utilité Publiques (SUP)

(jusqu'à 660 m de chaque coté du tube projeté selon la DUP),

pouvent continuer à intervenir en soutien des différents recours

en adressant au greffier du TA une lettre circonstanciée.

 

Pour cela nous laissons en ligne (cliquer ici) un modèle de courrier

et des explications sur la procédure à suivre.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

_____________________________________________________________

 

Courrier du 15 novembre 2014 envoyé à Mme la Ministre de l'Ecologie et de l'Energie

 

Ce courrier co-signé par plusieurs associations et par de nombreux élus est à retrouver

en page suivante avec l'argumentaire qui l'accompagne,

support de notre intervention pendant la conférence de presse.

 

 

Courrier du 14 octobre 2014 envoyé à Mme la Ministre de l'Ecologie et de l'Energie

 

Le Préfet coordinateur a réuni le CODERST de la DROME

(COnseil Departemental de l'Environnement et des Risques Scientifiques et Technologiques)

le Jeudi 11 septembre, à Valence, pour lui présenter le projet de DUP, et le projet d'Arrêté Préfectoral

fixant les servitudes d'utilité publiques (SUP) à 660 m de part et d'autre du tracé projeté (zone létale).

Or, comme le montrent les documents que nous reproduisons en page suivante, tout n'a pas été dit et présenté au cours de l'enquête publique : intervenant à la demande de l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire), l'INERIS (Institut National de l'EnviRonnement Industriel) démontre que GRT-Gaz avait retenu des hypothèses minorantes,

inacceptables pour la Sécurité des salariés du site nucléaire de Marcoule, mais acceptées à ce jour

par les Autorités de l'Etat en ce qui concerne les populations civiles exposées.

 

Mme la Ministre, Mr le Préfet, il n'y a pas de citoyens de seconde zone !

 

Nous demandons que la limite de Sécurité de 1450 m, calculée par l'INERIS,

reconnue et acceptée par GRT-Gaz au niveau de Marcoule,

soit étendue à l'ensemble du projet de tracé ERIDAN.

 

Une nouvelle Etude des Dangers et une nouvelle Enquête Publique,

sur ces nouvelles bases, sont donc indispensables !

 

__________________________________________________________

 

Retrouvez à la page suivante, les différents éléments argumentant notre position

 

 

PIERREDOMACHAL

Association loi de 1901 - enrgistrée sous la référence RNA W26200300 - parue au journal officiel du 9 mars 2013

chantier gazoduc

ERIDAN

de quoi s'agit-il ?

Le Gazoduc ERIDAN, tel que projeté par GRTgaz, filiale à 75% de GDF-SUEZ, consiste en un tube métallique de 1200 mm de diamètre, d'une longueur de 220 km dont plus d'une centaine en Drôme, pour transporter du gaz naturel sous 80 bars de pression entre Saint Martin de Crau (13) et Saint Avit (26).

Il est l'un des cinq maillons du dispositif prévu par GRTgaz pour relier la mer du Nord à la Méditerrannée.

La section de ce gazoduc, et donc sa capacité, est quatre fois celle du gazoduc déjà existant à l'est de la vallée du Rhône.

Sa très grande capacité (20 millons de m3 de gaz) et son tracé vont donc multiplier les risques et les nuisances auxquels sont déjà soumis les habitants de ce secteur de la Vallée du Rhône (Voie ferrée, LGV, RN7, autoroute A7, sites nucléaires, centres d'enfouissement, ...).

L'Association PIERREDOMACHAL a vocation à regrouper les habitants des communes de Pierrelatte, Donzère, Malataverne, Châteauneuf du Rhône et Allan qui s'opposent au projet de tracé du gazoduc ERIDAN tel que projeté par la société GRTgaz.

Contrairement à ce que voudrait faire croire GRTgaz, ce projet de tracé ne concerne pas seulement les propriétaires des terrains retenus pour le passage du tube, mais de nombreux riverains habitants un couloir de sécurité de plus d'un kilomètre de large autour du gazoduc, couloir défini par la réglementation en vigueur (voir la page ERIDAN-Les risques).

L'Association invite donc toutes ces personnes à la rejoindre pour exprimer leur désaccord avec le tracé et avec la méthode brutale imposée par GRTgaz qui refuse tout dialogue dès lors que ses interloccuteurs remettent en cause son projet.

Au delà de son secteur géographique statutaire, l'Association PIERREDOMACHAL invite les personnes qui partagent ses objectifs à se regrouper en associations locales, dans le but de créer un grand collectif d'opposition sur la totalité du tracé contesté.

accident gazoduc texas

DANGER GAZODUC !

En Europe comme en Amérique du Nord, des accidents graves dans l'exploitation de gazoduc ont été enregistrés, certains avec de nombreux morts et blessés. Ainsi en 2004, en Belgique, une explosion consécutive à une fuite mal maîtrisée a provoqué la mort de 24 personnes et en a blessé 132 (Sce : ministère de l'environnement - accidentologie gazoducs).

En amérique du Nord, une vingtaine d'accidents de gazoduc, avec des victimes, ont été recensés de 1980 à 2005 (Sce : étude des dangers pour un projet de gazoduc au Québec)

NON, un GAZODUC, CE N'EST PAS SANS RISQUES, et ce n'est pas seulement un problème de statistiques comme voudrait le faire croire GRTgaz. (lire la page ERIDAN, les risques).

 

Nous ne voulons pas de gazoduc à 500 m de la cour d'école de nos enfants, tout comme nous n'en voulons pas à 50 m de nos habitations.

Copyright 2012 © All Rights Reserved